Lettre aux supporteurs de QS

· Texte d'octobre 2018 ·

Je soupire devant le résultats des dernières élections... un soupir de découragement devant la montée de Québec Solidaire.

Chapeau au talent de Québec Solidaire, qui ont surfé sur la complaisance des médias et ont su rejoindre les jeunes. Ils auront même réussi à faire croire à une bonne partie de la population qu’on a juste à taxer davantage les riches pour régler tous nos problèmes et avoir tout ce qu'on veut! 

J'y vois là le reflet de notre système d'éducation, qui produit des illettrés économiques... (Je m'inclus dans le lot. Mais j'y travaille)

***

- "Oui mais j'ai voté pour les programmes sociaux, pour l'entraide!" disent les supporteurs de Québec Solidaire.

Moi aussi j'en veux un filet social! Encore plus généreux que maintenant! 

Sauf que nos services publics sont coûteux, inefficaces, souvent les deux. Quiconque les utilise le constate. Inefficaces car trop bureaucratiques. Inefficaces car non soumis à des impératifs de rendement.

Au public, contrairement au privé, personne ne craint d'être poursuivi, de perdre son emploi, de faire faillite. Un monopole ne subit jamais les conséquences de sa mauvaise gestion.
Ça explique le monstre qu'est devenu l'état.

Pour enfin améliorer la qualité des services publics, on devrait bien sûr ne plus tolérer l'incompétence et le gaspillage. On devrait aussi permettre la concurrence public-privé, ce qui fournirait un comparatif. Un libre-marché récompense ceux qui livrent la marchandise et élimine naturellement ceux qui ne répondent pas aux attentes.

Ce n'est pas demain la veille qu'on verra ces préceptes mis en application, personne n'en parle. Mais surement moins de chances encore avec QS, car ces gens rêvent de monopoles étatiques.

 ***

- "Oui mais j'ai voté pour l'environnement, pour sauver la planète!", disent les supporteurs de Québec Solidaire.

Moi aussi je veux protéger l'environnement! 
Sauf que les ambitions de QS dépassent les préoccupations environnementales... leur programme est anticapitaliste.

Et quels sont les pays les plus propres? Les pays capitalistes! Pour la simple et bonne raison qu'ils ont l'argent pour le faire. Eux seuls ont les moyens de lutter contre la pollution, d'investir dans des méthodes de production alternatives, de soutenir la recherche pour de nouveaux matériaux non polluants.

Ce n'est qu'après avoir atteint un certain niveau de vie qu'on commence à se soucier de l'environnement. Et un niveau de vie élevé s'obtient par une économie de marché.

***

Que Québec Solidaire se soit ouvertement affiché marxiste n'a pas fait sourciller grand monde, la plupart des gens ne sachant pas ce qu'est le marxisme.
Marxisme, socialisme, marxisme-léninisme, whatever comment on l'appelle, tout cela tend vers la philosophie communiste.

Répondez à cette question: outre ici, à quel endroit iriez-vous vivre?
Vous choisirez sans aucun doute un pays riche, libre, propre, sécuritaire. Vous choisirez un pays capitaliste. Ou peut-être un pays au socialisme "renouvelé", c'est-à-dire ouvert au privé, tels les pays scandinaves.
Et vous aurez raison, c'est là qu'on retrouve la meilleure qualité de vie!

Or Québec Solidaire ne laisse qu'une infime place à l'entreprise privée et au capitalisme.

Ah la belle musique de la bonté, de la justice sociale, de la gratuité! Ah le doux chant des cigales de QS! Qui sera la fourmi chez qui aller crier famine lorsque la bise sera venue?
Parce qu'avec QS, la "famine", elle viendrait. Communisme égale répression et diminution globale de la richesse. L'histoire nous l'a prouvé et nous le prouve encore. Oh, j'oubliais, la plupart des gens ne connaissent pas l'histoire du monde, autre résultat de notre système d'éducation... (Je m'inclus dans le lot. Mais j'y travaille)

La beauté d'un libre marché, c'est qu'il s'adapte à la demande. Nul besoin d'utiliser la contrainte. Demandez un service et le marché vous l'offrira. Demandez des produits écologiques et le marché vous en offrira. Parce que, oui, le but des entreprises est de vendre, de faire de l'argent! C'est tout à fait naturel de vouloir gagner de l'argent. Vous, allez-vous travailler par altruisme ou pour votre paye?!

Bien hypocrite celui qui crache sur la prospérité car, au fond, il y aspire certainement. L'être humain veut toujours plus et mieux. L'être humain veut récolter le fruit de ses efforts et de son talent. L'être humain veut être libre.
Le communisme fait fi de ces réalités de la nature humaine, ce qui explique son échec retentissant partout où il passe.

Je ne dis pas que tout est mauvais chez Québec Solidaire. Mais derrière leur bienveillance se cache un parti autoritaire qui veut contrôler notre économie et nos vies.

Je pousse un soupir de soulagement que Québec Solidaire ne forme pas le nouveau gouvernement. Vous n'aimeriez pas vivre dans le pays de Manon Massé.






Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

It's my life

La covid... pu capable!!

Charge mentale

Covid… un an plus tard (première partie)

Covid… un an plus tard (deuxième partie)

Syndicats, le bon et le moins bon

Pour du VRAI changement

Loyers

Bureaucratie