Pour du VRAI changement

Habituellement, quand je vous parle d'affaires publiques, je m’en tiens aux principes généraux sans trop faire de commentaires partisans. Et j'ai l’intention de continuer dans la même veine. Mais aujourd’hui je fais exception et mon texte est franchement partisan. 

Si mon blogue et mes posts Facebook vous rejoignent et que vous êtes d’accord avec mes propos, si vous faites partie de ceux qui disent « Je voterais pour toi », alors ce qui suit est pour vous car il existe un parti qui vous ressemble.

Ce parti, qui correspond à mes valeurs et à mes idées, c'est le Parti Conservateur du Québec. Oui vous avez bien lu: Conservateur du Québec (et non du Canada), donc un parti provincial. Et oui un parti de "méchante" droite économique... 
Le Parti Conservateur du Québec (PCQ) est un parti relativement jeune et plutôt méconnu. Personnellement j'en suis membre depuis plusieurs années et j’ai l’intention de m’impliquer encore lors de la prochaine campagne électorale. 

Contrairement aux préjugés entretenus, les conservateurs ne sont pas des gens froids qui ne pensent qu’à l'argent, ou qui se foutent de l'environnement, de la culture et des pauvres… En fait, les conservateurs ont généralement les mêmes préoccupations que la gauche, sauf que leurs moyens sont différents. Par exemple, pour imager, si on voulait «nourrir des gens», la gauche donnerait du poisson alors que la droite montrerait à pêcher. Vous saisissez? Un objectif, deux moyens de l'atteindre. 

Est-ce que le PCQ est un parti parfait? Surement pas. (Quel parti l'est?) 
Est-ce que j’adhère toujours à 100% au programme? Non. (Êtes-vous toujours d'accord avec toutes les positions du parti pour lequel vous votez?) 
Il ne peut exister un parti politique parfait ou taillé sur mesure pour chacun de nous. On vote pour celui avec lequel on a le plus d'affinités.

Arrive un temps où il faut s’impliquer pour défendre nos opinions. Arrive un temps où il faut poser des gestes concrets au lieu de juste en jaser dans notre cuisine. Tout est politique et notre qualité de vie en dépend! Même si vous ne vous mêlez pas de politique, sachez que la politique, elle, se mêlera de votre vie de toute façon...
 
Le PCQ ne prendra pas le pouvoir aux prochaines élections, ni même l’opposition (quoique parfois on a des surprises). Néanmoins, si le parti représente vos valeurs, je vous invite à l'appuyer pour trois raisons:
1- parce que voter par convictions est tellement plus agréable que «voter stratégique»!
2- parce que votre vote rapporte au parti un financement public qui servira ensuite à faire avancer nos idées. Chaque vote compte! 
3- pour l'effet d'entrainement. Plus il y a de votes, plus le parti va faire parler de lui et plus ça va attirer des votes.
Je prends souvent pour exemple Québec Solidaire. Autant je ne partage pas leur philosophie, autant j'admire leur mobilisation. Les supporteurs de la première heure ont toujours voté selon leurs convictions, sans faire de compromis. QS est parti de rien et regardez combien ils ont de députés aujourd’hui. (C’est vrai que les médias ne sont pas très critiques à leur égard... mais bon, ça c’est un autre dossier!)
 
Et si vous voulez aller plus loin, pourquoi ne pas devenir membre? Le financement, comme je le disais, c’est important. Le membership du PCQ a littéralement explosé au cours des derniers mois (maintenant plus de membres que la CAQ), principalement en raison de l'arrivée d'Éric Duhaime, chroniqueur politique bien connu à Québec, excellent communicateur et auteur de plusieurs livres (que j'ai dévorés!). Le nombre de membres au PCQ a également bondi en raison de la covid, la gestion de la pandémie ayant été pour plusieurs la cerise sul’sundae de leur ras-le-bol politique. Mais ça va au-delà de la crise sanitaire car, lorsqu'elle sera derrière nous, les grands principes du parti, eux, demeureront. 

Voter ou adhérer au Parti Conservateur du Québec, c’est envoyer un message fort qui dit :
- j’exige des excellents services aux citoyens
- j’exige un État imputable, efficace et efficient dont le but premier est de servir les citoyens et non de donner des jobs
- j’exige une réduction de la bureaucratie
- j’exige un filet social ciblé qui vient en aide aux plus vulnérables sans pour autant nuire à ceux qui réussissent
- j’exige une saine gestion des finances publiques, comme nous on gère nos finances personnelles
- j’exige des résultats, pas juste des intentions
- j’exige du rationnel, pas juste des sentiments
- je demande de la liberté de choix et de la responsabilité individuelle
- je demande de la concurrence, de la confiance au marché
- je veux que le Québec s'inspire et rejoigne les meilleurs, au lieu de se satisfaire en se comparant aux moins bons
- je veux diminuer la dette qu'on laissera à la prochaine génération
- je veux un gouvernement qui se mêle le moins possible de nos vies.

Les principaux partis (PQ, PLQ, CAQ) ont tous eu leur chance au pouvoir et on voit aujourd'hui le résultat: non seulement nous avons des services publics déficients, mais en plus nous sommes à la fois surendettés et surtaxés. Faut le faire!!!
Sur les questions structurelles et économiques, force est de constater que ces trois partis-là sont bonnet blanc et blanc bonnet. (Quant à QS, je vous disais ici ce que j’en pense.) Continuer à faire encore plus de ce qui ne marche pas, ça suffit! Un changement de paradigme s'avère nécessaire et seul le Parti Conservateur du Québec nous offre cette indispensable réforme en profondeur. 

À vous de choisir l'avenir du Québec.



Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

It's my life

La covid... pu capable!!

Charge mentale

Covid… un an plus tard (première partie)

Lettre aux supporteurs de QS

Covid… un an plus tard (deuxième partie)

Loyers

Bureaucratie

Syndicats, le bon et le moins bon